Tenue mardi, la réunion entre la Fédération tunisienne et les présidents de clubs de Ligue 1 n’a pas débouché sur des décisions fortes. Les clubs de Ligue 1 se sont engagés à faire baisser les tensions présentes actuellement. D’autre part, une commission chargée de proposer des pistes pour améliorer l’arbitrage va être mise sur pied. Enfin, la Fédération a décrété que les sanctions infligées aux arbitres seront désormais rendues public. De bonnes intentions mais qui restent encore à traduire par des actes. A l’issue de la réunion, Adel Daaddaa, le président du CS Hammam-Lif a fait savoir que son club préfère être relégué plutôt que de jouer le match contre l’ES Sahel, initiallement reportée. « Notre position n’a pas changé, je refuse de négocier un droit« , a déclaré le dirigeant sur les ondes de Mosaique FM.