La Fédération tunisienne de football a décidé de mettre un terme au contrat qui la lie à Bertrand Marchand, désormais ex-sélectionneur des Aigles de Carthage. Le technicien français pâtit des mauvais résultats de sa sélection lors des éliminatoires à la CAN 2012.


Bertrand Marchand et la Tunisie, c’est fini. Le technicien français a été démis de ses fonctions de sélectionneur des Aigles de Carthage, croit savoir la radio Mosaïque FM.

Arrivé en poste au printemps, l’ancien coach de l’Etoile du Sahel n’aura été en poste que quelques mois finalement, n’ayant pas résisté aux mauvais résultats de la sélection tunisienne lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2012, organisée au Gabon et en Guinée équatoriale. Marchand avait pourtant été confirmé après la défaite des Aigles au Botswana (0-1), en novembre. Mais la double défaite face aux Zèbres et le nul concédé à Radès face au Malawi (2-2) lui auront été fatales.

Le Malawi l’a tué

A 57 ans, Marchand pointe justement cette double confrontation face au Botswana. « On a fait le maximum pour que ça marche mais nous les avons affronté à des dates compliquées, dans des conditions particulières, a-t-il affirmé tout en mettant en avant la cascade de blessures qui a frappé les Aigles. Si il n’y avait pas eu ses deux matches, ça aurait marché parce que l’on a fait de bonnes prestations. » Ex-entraîneur de l’Etoile du Sahel et du Club Africain, le Français a cependant assuré « garder le cœur tunisien ».

Désormais, la Fédération tunisienne de football va devoir lui trouver un successeur. Celui-ci va devoir composer avec un Issam Jemaâ, seul buteur de classe selon Marchand mais qui ne bénéficie plus du soutien des supporters tunisiens. Ainsi qu’avec « un championnat local qui manque un peu d’intensité » et des « expatriés qui ne sont pas toujours titulaires en club ».