La Fédération tunisienne a frappé un grand coup au moment d’annoncer l’ensemble des sanctions prises à l’encontre de joueurs et officiels de l’Etoile du Sahel et du CS Sfaxien. La commission de discipline de l’instance a dû statuer à la suite des incidents entre les deux formations qui ont émaillé la finale de la Coupe de Tunisie disputée le 27 juin dernier et qui s’est terminée dans le chaos et la violence entre membres des deux équipes.

La Fédération a ainsi prononcé la suspension pour 12 mois du président du CSS, Hassane Chaabane, qui devra également s’acquitter d’une amende de 3 000 dinars tunisiens (soit environ 1 285 euros). Côté joueurs, dans les rangs de Sfax, Ahmed Ammar et Wissem Kammoun d’une part, et Ali Maaloul et Mohamed Hedi Gaaloul écopent respectivement de quatre et trois matchs de suspension, ainsi que d’une amende de 1000 dinars (environ 430 euros) pour avoir participé à la bagarre générale en fin de partie.

Dans les rangs de l’Etoile du Sahel, Sahel Marouene prend lui six matchs et 1 000 dinars d’amende pour des gestes jugés obscènes par la commission. Ses coéquipiers Hamdi Naguez, Ghazi Abderrazak, Aymen Trabelsi, Issam Jebali et Alaya Brigui ont eux écopé de quatre matchs de suspension, assortis d’une amende de 1000 dinars.