Depuis la révolution du Jasmin, les matches de Ligue 1 tunisienne sont soumis à des huis clos partiels. Pour des raisons de sécurité, seule une partie des tribunes est ouverte au public, en fonction de quotas établis par le ministère de l’Intérieur, rendant la fête un peu moins folle. Mais la situation pourrait tout prochainement revenir à la normale. Dès le retour de la délégation tunisienne de la CAN 2015, une réunion doit avoir lieu entre des représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports, leurs homologues du ministère de l’Intérieur et des membres de la Fédération, indique Kawarji.com. A l’ordre du jour : l’éventuelle levée du huis clos partiel à partir de la phase retour.