USMA-Berkane : une polémique éclate avec les joueurs algériens du Maroc…

L’affaire USM Alger-RS Berkane a laissé des traces. En effet, deux joueurs algériens du championnat marocain ont fait les frais de l’imbroglio généralisé entre le Maroc et l’Algérie.

Par solidarité avec la RS Berkane, dont les jeux de maillots arborant la carte du Maroc incluant le Sahara Occidental ont pour rappel été confisqués par les autorités algériennes, puis changés à l’insu des Berkanis par des maillots sans la carte du royaume chérifien, les joueurs du Raja Casablanca ont posé avec une banderole ce week-end. Sur cette dernière on peut lire le message suivant : “Vous n’êtes pas seuls dans cette bataille. Nous sommes tous ensembles avec le RS Berkane. Notre unité territoriale est une ligne rouge”.

Rupture avec le Raja ?

Tous sauf l’ailier Yousri Bouzok et l’avant-centre Riad Benayad, tous deux âgés de 27 ans. En effet selon les informations de La Gazette du Fennec, les deux Algériens ont refusé de s’associer à leurs coéquipiers. Ce qui ne serait pas sans conséquences. D’après la même source, les deux attaquants auraient été sanctionnés par leur employeur. D'ailleurs, Bouzok, habituellement titulaire, ne figurait pas sur la feuille de match. Possiblement devenus personæ non gratæ, les deux Algériens pourraient rapidement devoir se trouver une porte de sortie. D’autant plus qu’ils auraient tous les deux demandé la résiliation de leurs contrats respectifs avant la fin du présent exercice, toujours selon LGF.

Auteur de 9 buts et 8 asses décisives en 23 matches de Botola Pro 1 (première division marocaine), Yousri Bouzok pourrait voir la récompense de meilleur joueur du championnat lui échapper. Benayad (5 apparitions) devrait lui retourner à l’Espérance Tunis d’où il a débarqué fin janvier sous forme de prêt. Côté marocain, les médias démentent toutefois les sanctions et indiquent que Bouzok demande la résiliation de son contrat depuis des mois, bien avant cette affaire.

USMA-Berkane : une polémique éclate avec les joueurs algériens du Maroc…
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.