Michel Decastel, l’entraîneur du WAC, retrouve en finale de la Ligue des Championsl’Espérance de Tunis, qu’il a dirigé entre 2002 et 2003. Un choc que le technicien suisse attend avec impatience. « J’aime beaucoup ce club, qui m’a apporté énormément lors de mon passage, sportivement et humainement. Et puis je connais bien Nabil Maaloul, son entraîneur, il y a beaucoup de respect entre nous. On s’est souvent croisés. C’est un fils de l’Espérance, un vrai enfant du club« , a-t-il assuré à France Football.