Amr Zaki ne s’est pas présenté à l’entraînement de son club. Pas plus qu’Hazem Emam. Résultat, Hassan Shehata, le coach du Zamalek, a décidé de taper du poing sur la table. « Zaki m’a dit cet été qu’il voulait resté ici même si on allait le vendre, a assuré l’ancien sélectionneur de l’Egypte à Al-Hayat TV. Je lui dit qu’il allait recevoir son solde mais il a commencé à râlé contre le club. Hazem l’a suivi. Selon notre règlement, le duo ne doit venir à l’entraînement après avoir porté plainte. Donc ils ne sont pas venus à l’entraînement et ont raté plusieurs sessions. Moi, j’ai mon propre règlement et un joueur qui ne vient pas sera toujours puni.«