Le « salary cap », le projet de limitation des salaires des joueurs de la Premier League égyptienne, ne rencontre pas l’adhésion d’Amr Zaki. Pour l’attaquant du Zamalek, cette idée va contre les principes du football professionnel : « Je rejette ce projet car le contrôle des salaires et des contrats ne figure dans aucune ligue professionnelle au monde », a déclaré l’international égyptien. Même son de cloche pour son président, Ibrahim Hassan, qui estime que les salaires ne peuvent pas être égaux puisque les joueurs n’ont pas les mêmes performances : « C’est une situation d’offre et de demande. C’est ce qui ce passe dans le football européen. Chaque joueur vaut ce qu’il mérite. »