Cameroun - Espagne
Barça : Dongou, Ondoa, Bagnack, la relève camerounaise
Cet été, le FC Barcelone a entamé une nouvelle ère. Exit Puyol et Valdès, bonjour Luis Suarez. Mais le vent de fraîcheur pourrait arriver du Cameroun. Jean-Marie Dongou, Fabrice Ondoa, Frank Bagnak sont tous les trois Camerounais et joueurs du FC Barcelone. En Catalogne, ils représentent la relève. Au Cameroun, l’espoir.

Entre le Cameroun et le FC Barcelone, c’est une histoire d’amour assez récente mais qui ne risque pas de se terminer de sitôt. Si l’épisode Alex Song en Catalogne restera comme un semi-échec, le passage de Samuel Eto’o au Barça demeurera inoubliable avec deux Ligue des champions, trois Liga et une Coupe d’Espagne. Depuis, Song et Eto’o sont partis voguer vers d’autres cieux, en laissant derrière eux de talentueux successeurs. Ils répondent aux noms de Jean-Marie Dongou, Fabrice Ondoua et Frank Bagnack et ont tous été appelés avec les Lions Indomptables.

Jean-Marie Dongou, se démarquer d’Eto’o

Il en faut peu pour être comparé à Lionel Messi : arriver jeune à Barcelone, être rapide, technique et marquer des buts. Jean-Marie Dongou cumule toutes ces qualités. Arrivé à 13 ans à la Masia en provenance de l’école de foot de Samuel Eto’o, le Camerounais a vite fait parler de lui avec 60 buts inscrits lors de sa première saison. Suffisant pour le surclasser à trois reprises les années suivantes. Tout s’accélérera lors de la saison 2013/2014.

Premiers matchs amicaux, premiers buts, première convocation en championnat, premier but en Coupe d’Espagne et même premier match de Ligue des champions, face au Celtic. De brèves apparitions avec l’équipe première pour celui qui est plutôt habitué à briller avec l’équipe B, qui évolue en deuxième division.

De quoi attirer la Fédération camerounaise de football, désireuse de le voir jouer sous le maillot des Lions Indomptables. Mais les convocations n’ont, pour l’instant, pas encore abouti. En mars dernier, Dongou n’a pas rejoint les Lions Indomptables. En cause, un différend avec Samuel Eto’o, Dongou ayant décidé de s’entourer d’un avocat espagnol que Eto’o accuse d’escroquerie. Et si avec la retraite de la star de la sélection, le Cameroun pensait récupérer Dongou, il n’en n’était rien. Sélectionné pour les éliminatoires de CAN 2015, l’attaquant n’a pas répondu favorablement à l’appel. L’occasion pour lui de rester à Barcelone et d’inscrire deux buts contre Saragosse en championnat.

Fabrice Ondoa, digne successeur de Songo’o et de Kameni

En voilà un qui ne refuse pas ses convocations avec les Lions Indomptables. Et il a bien fait. Car le sélectionneur Volker Finke, souhaitant rajeunir son effectif, en a fait son gardien titulaire lors du premier match des éliminatoires de la CAN 2015 contre la RD Congo (2-0). Une titularisation réussie puisque Fabrice Ondoa n’a pas encaissé de but.

Pourtant, Ondoa a suivi le même parcours que Dongou jusqu’ici. Une arrivée depuis l’école de foot de Samuel Eto’o au Cameroun et des étincelles dès ses premiers matchs. Ce qui lui a valu de remporter une multitude de trophées avec les équipes jeunes du FCB. Agile et puissant physiquement, le natif de Yaoundé a gravi les échelons jusqu’à signer son premier contrat professionnel jusqu’en 2017 cet été. Avec la promesse d’être un élément important du FC Barcelone B. En attendant d’exploser à la face du monde en équipe première.

Bagnack, un parcours chaotique

La carrière de Frank Bagnack a bien failli basculer en 2009. Alors qu’il était parvenu à s’imposer dans les équipes de jeunes du Barça, le défenseur a commis un acte d’indiscipline irrévocable à l’école. La sanction ne tarde pas et Bagnack est renvoyé au Cameroun, lui qui l’avait quitté deux ans auparavant en compagnie de Dongou et consorts. De retour quelques mois plus tard à la Masia, il continuera de franchir les paliers.

Il faut dire que son agressivité, sa hargne, ses qualités techniques et ses bonnes relances ont très vite été indispensables, notamment avec les "Juvenil" A puis avec l’équipe B. Ce qui lui a valu d’être nommé parmi les cinq meilleurs joueurs africains de Liga Adelante la saison dernière. Suffisant pour que le défenseur central ou latéral soit appelé par Volker Finke pour les éliminatoires de la CAN 2015. S’il n’est pas rentré en jeu contre la RD Congo, nul doute qu’il a une place à prendre dans l’effectif rajeuni du sélectionneur allemand.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Cameroun

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche