La finale aller de Ligue des champions disputée vendredi entre Al Ahly et l’Espérance Tunis (3-1) continue de faire parler. A la suite des deux penalties très douteux accordés au club cairote, la Fédération tunisienne s’est réunie en urgence samedi.

L’instance a demandé à la CAF des sanctions à l’encontre de l’arbitre du match, Mehdi Abid Charef, auteur de plusieurs erreurs lourdes de conséquences, mais aussi à l’encontre de l’attaquant adverse, Walid Azaro, qui a déchiré son maillot pour induire l’officiel en erreur sur le second penalty et qui a mis un coup au défenseur espérantiste Chamseddine Dhaouadi. A priori, cet appel a peu de chances d’aboutir.

 Quand Azaro déchire son maillot…

 Sur le même sujet : l’Espérance dénonce une « grande injustice »