Le 23 août 2014, il y a un an jour pour jour, le monde du football apprenait le décès de l’attaquant camerounais Albert Ebossé, mort dans des circonstances toujours troubles à l’issue d’une défaite de son club de la JS Kabylie. Officiellement victime d’un jet de bout d’ardoise qui lui a été fatal, Ebossé repose dans son Cameroun natal où sa famille ne décolère pas, alors que la contre-autopsie réalisée par les médecins camerounais avancent la thèse d’un passage à tabac du joueur. L’enquête ouverte en Algérie n’a pour l’heure apporté aucun éclaircissement.