Algérie : Belloumi prêt à aller contre l’avis de son père ?

L'ailier algérien Bachir Belloumi serait prêt à contrarier les plans de son père, la légende des Verts, Lakhdar.

Courtisé par Benfica, Bachir Belloumi attise également la convoitise de l’OM. Et comme annoncé par nos soins précédemment, le club marseillais a formulé une offre. Le très sérieux site français Foot Mercato évoque une première tentative de 3 millions d’euros plus 1 M€ de bonus. Et selon la même source, les discussions se poursuivent avec le club de Farense où l’ailier de 22 ans est sous contrat jusqu’en juin 2027.

La tendance est à l’optimisme côté phocéen, toujours d’après FM, tandis que le Fennec, déjà convaincu par le projet olympien, espère, lui, un accord entre les deux clubs. Clairement, le natif de Mascara a affiché sa préférence. Et ce, au grand dam de Benfica, qui négociait récemment avec l’agence Classico-MZI, laquelle gère les intérêts du joueur.

Belloumi père pas convaincu pour l’OM

Pourtant, ce n’est pas le plan de carrière qu’aurait rêvé le paternel et légende des Verts, Lakhdar Belloumi (74 sélections, 20 buts), pour son fils. Du moins, à en croire le toujours aussi bien renseigné La Gazette du Fennec, qui cite une source proche de la famille réunie au grand complet en début de semaine, à l’occasion de l’Aïd.

Le média algérien informe en effet que le double champion d’Algérie préfèrerait que Bachir reste encore au moins une saison au Portugal, histoire de continuer à s’aguerrir dans un environnement qu'il connaît bien, avant de partir à l'étranger. Selon toute vraisemblance, le sexagénaire redoute que son fils ne se précipite pour se casser les dents sur la Canebière. Néanmoins, sa position n’est pas figée, révèle LGF. Le choix de son fils semble de toute façon déjà fait.

Algérie : Belloumi prêt à aller contre l’avis de son père ?
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.