Ces derniers jours, l’éventualité d’un match amical entre l’Algérie et la France a beaucoup été évoquée, notamment avec la proposition de la Fédération algérienne (FAF) d’organiser cette rencontre en octobre 2020. Alors que l’Etat français risque d’exiger des garanties sécuritaires avant de donner son feu vert pour ce déplacement, le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, a promis que les champions du monde 2018 recevraient un magnifique accueil si ce match se concrétise.

«Je sais qu’en Algérie, l’équipe de France sera accueillie avec beaucoup de sympathie. Où le jouer ? Il faudra jouer deux matchs en fait, pour faire profiter tout le monde (sourire) !», a d’abord plaisanté le technicien dans l’émission Team Duga sur RMC. «On a deux beaux stades en train de se construire. Je pense qu’il y a une volonté politique de vouloir, à terme, peut-être organiser une Coupe d’Afrique. On parlait d’octobre 2020. Je pense qu’il y aura au moins deux stades terminés, cela peut être à Alger ou Oran.»

De son côté, l’ancien joueur de l’OM, né en France, se montre en tout cas très enthousiaste à l’idée de cette rencontre. «Emballé ? Déjà par l’adversaire : deux fois champions du monde, on ne va pas faire la fine bouche ! C’est sûr que d’un point de vue sportif, l’intérêt est là, c’est l’intérêt numéro 1. Et par l’histoire du pays… si cela peut arranger un peu les choses et assainir les relations. On m’a posé la question et je l’ai dit, je lève les deux mains pour ça. On sait ce que le sport est capable de faire, notamment le football. C’est à cela qu’on aspire», a lancé Belmadi.