Rabah Madjer

Rabah Madjer peut se faire du souci. Ce jeudi, le tribunal d’Alger a condamné la légende du football algérien à six mois de prison ferme pour “fausses déclarations” comptables, indique l’AFP. L’ancien sélectionneur des Fennecs est suspecté d’avoir continué à bénéficier des aides de l'Agence nationale d'édition et de publicité (ANEP) un an après la fermeture des deux journaux qu’il détenait.

Au départ, l’homme à la talonnade encourait même 18 mois d’emprisonnement mais les charges de «faux et usage de faux» et d’«escroquerie» ont été abandonnées. L’ex-attaquant de 63 ans a 10 jours pour faire appel.