Le verdict est tombé: la quarante-huitième édition du championnat algérien est tombée dans l’escarcelle du Mouloudia Club d’Alger. Il s’agit du septième titre de champion pour le club de la capitale, onze ans après son dernier sacre.


Onze ans qu’ils attendaient ça, les supporters du Mouloudia. C’est désormais chose faite : le club doyen s’est largement imposé dans le match qu’il ne fallait pas perdre face au MSP Batna (4-0) lors de la 34e et dernière journée, s’adjugeant par la même le septième titre de son histoire.

Fondé en 1921, le club Rouge et Vert est, à ce jour, le deuxième club algérien le plus titré de l’histoire, derrière l’intouchable JS Kabylie. Pour s’imposer dans cette Nedjma édition 2009-2010, le MCA aura du batailleur jusqu’au bout, attendant la dernière journée pour arracher la couronne à une ES Sétif accrocheuse. Même la défaite face aux Aigles Noirs (2-1), à trois journées de la fin, n’aura pas mis à mal les ardeurs mouloudistes. D’ailleurs, au lendemain de cette 31e journée, le MCA inversait les rôles et reprenait la pole, à la faveur d’une victoire MC El Eulma, tandis que le futur dauphin trébuchait face au WA Tlemcen (1-2). Un nul face au CR Bélouizdad (0-0) pour l’avant-dernière journée et voilà le MCA à deux doigts du sacre. Le Mouloudia de Zemmamouche n’a pas failli, le titre revient au club doyen, sacré pour la dernière fois en 1999.

« Le roi d’Alger »

Deux doublés des deux joueurs oubliés par Rabah Saâdane dans la liste des 23 Fennecs qui iront en Afrique du Sud, Derrag (25e et 75e) et Bougueche (36e et 85e), ont donc envoyé le MCA au paradis. Mais qu’importe, il est temps de savourer. A l’image du coach français, François Bracci, déjà vainqueur avec les Algérois de la Coupe nationale en 2006. « Aujourd’hui, je suis l’homme le plus heureux. Je suis le roi d’Alger. Nous avons remporté le titre et c’est une grande fierté pour moi mais aussi pour nos jeunes joueurs. Nous avons sué et ce titre n’est qu’une juste récompense pour les efforts que nous avons fournis tout au long de la saison », affirmait l’ancien joueur de l’OM en conférence de presse.

Mais, déjà, il faut penser à la saison prochaine. Qui se fera sans son buteur Mohamed Derrag. Face au MSPB, Trisiti a joué son dernier match sous les couleurs du Mouloudia, comme il l’a expliqué au Buteur. « Oui, ce fut mon dernier match. La saison prochaine, je jouerai en Turquie vu que je viens de trouver un terrain d’entente avec une équipe locale. Je suis heureux et fier à la fois d’avoir porté les couleurs du Mouloudia. Je n’oublierai jamais mon passage au sein de cette formation. Merci aux supporters ainsi que pour toux ceux qui nous ont soutenus ! »