Pour sa première conférence de presse depuis le sacre à la CAN 2019, le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, n’a pas fait dans la langue de bois ce mardi. Très remonté suite aux critiques qui ont ciblé certains de ses choix avant la compétition, le technicien a réglé ses comptes avec les journalistes et consultants et réclamé des excuses publiques au cours d’une longue tirade.

«Ces gens-là ils doivent venir où ils ont l’habitude de s’exprimer, ou plutôt de vomir leur haine, et ils doivent s’excuser s’ils ont un tantinet de figure», a lancé le technicien. «Un joueur comme Adlène (Guedioura, ndlr) avec ce qui lui est tombé dessus et faire la CAN qu’il a fait… Il mérite le respect. S’il n’a pas le vôtre, il a la mien. Ça, pour moi, ce sont des choses qui ne peuvent plus continuer, moi ceux-là je les appelle les criminels de l’audiovisuel.»

Du Belmadi dans le texte !