Sale temps pour l’USM Alger. Samedi, le champion d’Algérie en titre a refusé de prendre part au derby contre le MC Alger comptant comme match en retard de la 4eme journée de Ligue 1, et demandé le report du match à une date ultérieure. Pour justifier leur position, les Rouge et Noir ont mis en avant le fait que cette affiche a lieu pendant les dates FIFA et que pas moins de 6 joueurs de l’effectif ont été laissés à disposition de leur sélection respective.

Problème : la Ligue (LFP) n’a rien voulu savoir et, lundi, elle a annoncé de lourdes sanctions à l’égard de l’USMA. Sur le plan sportif, l’instance a en effet donné le match perdu par forfait (3-0 pour le MC Alger), tout en retirant 3 points à l’USMA. Sur le plan financier, l’ancien club de Rolland Courbis s’est vu infliger une amende d’un million de dinars et il ne percevra pas la quote-part au titre des droits TV pour le match en question.

Bien évidemment, le club de Soustara ne compte pas en rester là et il a déjà annoncé qu’il va engager des recours. En attendant, cette affaire ne va pas arranger la situation d’une formation déjà confrontée à de graves problèmes financiers suite à l’arrestation de son propriétaire, Ali Haddad, proche d’Abdelaziz Bouteflika. Plus payés, les joueurs ont décidé d’entamer une grève lundi. Dans ces conditions, beaucoup de doutes entourent la participation de l’USMA à la phase de groupes de la Ligue des champions africaine pour laquelle elle est pourtant parvenue à se qualifier…