Algérie : les raisons du retard de Mahrez

Alors que l'équipe nationale algérienne est censée être au complet pour son rassemblement, un joueur – et pas des moindres – manque à l'appel. Riyad Mahrez, qui évolue désormais à Al-Ahli en Arabie saoudite, n'a en effet pas encore rejoint le groupe des Fennecs.

Tout simplement parce qu'il est en train de se marier ! Cela a notamment été confirmée par son épouse via une story sur son compte Instagram. Le capitaine de la sélection algérienne, avec qui il totalise 83 capes pour 30 buts depuis 2014, devrait rejoindre ses coéquipiers mercredi ou dans la soirée, selon les festivités. C'est en tout cas ce qu'à confirmé Djamel Belmadi lors d’une interview accordée hier à la chaîne de télévision algérienne Ennahar TV. Malgré cet heureux évènement, l'ancien Citizens reste donc dévoué à son équipe nationale et participera si tout va bien aux rencontres de jeudi devant la Tanzanie (dernière journée des éliminatoires de la CAN, sans enjeu), puis de mardi prochain, le 12 septembre, face aux Sénégalais d'Aliou Cissé qui auraient peut-être préféré jouer le Brésil

Un début de saison canon !

A 32 ans, Riyad Mahrez n'a rien perdu de son talent. Certes, le technicien au toucher de balle soyeux a fait le choix – en quittant Manchester City – de ne plus évoluer au sein d'un championnat aussi relevé que la Premier League. Mais ce n'est pas pour autant que le natif de Sarcelles est en pré-retraite ! Avec sa nouvelle équipe, le promu Al-Ahli, il totalise déjà 2 buts et autant de passes décisives en 5 apparitions en championnat. La formation basée à Djeddah, la capitale du pays de l'or noir, est actuellement classé à la 4ème place (sur 18 équipes) de Saudi Pro League. Soit à une petite unité du leader Al-Hilal, où évolue notamment le portier marocain Yassine Bounou (ex-Séville), le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly (ex-Chelsea) qu'il affrontera d'ailleurs dans une semaine, et bien sûr la star brésilienne Neymar.

Algérie : les raisons du retard de Mahrez
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.