Algérie: Y a-t-il un problème Halliche?

Le Lion Algérien ne rugit plus. Rafik Halliche, transféré cet été de Benfica à Fulham, tarde à faire son trou en Premier League. La faute à des blessures récurrentes qui l'écartent du onze-type des Cottagers. Et, désormais, de la sélection nationale algérienne.


2010 devait être l'année de la consécration pour Rafik Halliche avec un transfert en Angleterre où il devait enfin trouver une place de titulaire, qui venait couronner une année pleine avec la sélection algérienne. Raté.

Depuis son transfert à Fulham, en effet, le défenseur international n'a joué que 29 minutes sous les couleurs des Cottagers. Une situation compliquée pour Halliche, qui entre blessure et problèmes d'adaptation, tarde à faire son trou en Premier League. Abdelhak Benchikha, le sélectionneur des Fennecs, le sait et lui a récemment apporté son soutien. “J'ai beaucoup de peine pour Halliche et je suis très déçu. C'est malheureux pour lui, pour le pays et pour moi-même, a déploré Le Général. Les portes de la sélection resteront toujours ouvertes pour lui et j'espère qu'il va rejouer d'ici le match face au Maroc.”

Ecarté pour la Tunisie

Car le vrai drame du joueur de 24 ans reste ses blessures à répétition. S'il a fait preuve d'un courage indéniable lors de la double confrontation face à l'Egypte, décisive pour la Coupe du monde 2010, le défenseur est victime d'un physique déficient depuis son transfert en Angleterre cet été. Après une cuisse douloureuse, ce sont ses adducteurs qui ont mis le défenseur algérien sur le flanc. Une gêne tenace qui l'a empêché d'être titulariser face à Liverpool, ce mercredi, pour le compte de la 25e journée de Premier League.

Cantonné au banc à Benfica, Halliche s'était refait la cerise au CD Nacional. Arrivé de l'autre côté de la Manche, le défenseur international algérien est à la peine. Au point qu'un départ précipité lors du mercato d'hiver a été évoqué. Mais les problèmes de Fulham, quinzième de Premier League, ne se situent pas derrière. Avec 25 buts encaissés en 23 matches, les hommes de Mark Hughes tient bon et l'entraîneur gallois semble avoir trouvé une formule qui marche. Pour le plus grand dam de Rafik Halliche.

Avatar photo
Ali Makhan