Samuel Eto’o a donc répondu à l’appel des pétro-dollars et aux sirènes de l’Anzhi Makhachkala. Si Joseph-Antoine Bell n’y est pas allé de main morte concernant le transfert du capitaine des Lions Indomptables, Patrick Mboma, passé par Tripoli et Osaka, est lui plus mesuré sur le choix de carrière : « C’est une décision qui lui appartient et nous devons la respecter. Où qu’il soit, à Majorque, Barcelone ou l’Inter, Eto’o a fait son travail. Bon, si j’avais été à sa place j’aurais préféré le CSKA Moscou, parce qu’au moins, ils jouent la Ligue des Champions régulièrement mais bon, Samuel a fait un choix difficile, j’espère surtout qu’il ne le regrettera pas.«