Alexandre Song et Arsène Wenger, c’est plus qu’une relation joueur-entraîneur. L’Alsacien a en effet pris sous son aile le jeune Camerounais, qu’il a fait venir à Arsenal à 17 ans. Mieux, le coach des Gunners a joué un rôle paternel pour son milieu de terrain, qui a perdu son propre père quand il avait trois ans. Song s’en est ouvert à News of the World dans une belle interview: « Arsène est le meilleur entraîneur du monde et, pour moi, il est comme un père, mon nouveau père. Il donne sa confiance à de jeunes joueurs comme personne. Il travaille très dur tous les jours pour nous rendre meilleurs et nous voulons gagner quelque chose pour lui. »