Bon dernier du groupe A de la Coupe de la Confédération, l’ASEC Abidjan peut encore espérer se qualifier pour le prochain tour. Mais entretenir ce rêve passe par une victoire face au Club Africain, que les champions de Côte d’Ivoire affrontent ce week-end, lors de la 5e journée. Avec deux défaites en autant de déplacement, les Mimos n’ont plus le choix. Sébastien Desabre, le coach de l’ASEC, en est conscient. « Si ce match est une finale pour nous, ce sera également le cas pour le Club Africain. Parce qu’en cas de défaite, cette équipe sera pratiquement éliminée, avoue le technicien français sur le site du club. Nous allons mettre quelque chose en place. C’est sûr que ce sera difficile, mais, sur ce que j’ai vu au match aller et sur le comportement actuel de l’équipe, nous avons les capacités d’aller nous imposer à Tunis. Nous n’avons plus rien à perdre. Il faut que nous allions chercher quelque chose là -bas pour ne pas avoir des regrets plus tard. Il faut y croire.«