Aubameyang et le Gabon : peut mieux faire

Auteur d'une saison 2012-2013 remarquée en club, Pierre-Emerick Aubameyang traverse une période moins faste en sélection ces derniers mois. Mais l'attaquant gabonais compte bien corriger cette anomalie dès le mois de juin lors de la reprise des éliminatoires du Mondial 2014.


Pierre-Emerick Aubameyang est un joueur d’exception. Il fait la fierté de tous les Gabonais. Il est également, par son travail et son talent, l’exemple même de l’engagement et de la réussite. J’encourage nos jeunes footballeurs gabonais à suivre l’exemple de ce buteur émérite qui montre le chemin de la réussite“. L'hommage est signé Ali Bongo, président du Gabon, en guise de félicitations à l'attaquant stéphanois à la suite de son triomphe au Prix Marc-Vivien Foé, qui récompense le meilleur footballeur africain de Ligue 1.

Le dirigeant gabonais n'a visiblement pas la mémoire courte… et ne juge pas les qualités d'Aubameyang uniquement à l'aune des dernières performances de l'attaquant en sélection. Les dernières sorties du fils de Pierre Aubame, qui compte 28 capes pour 9 réalisations avec le maillot des Panthères, n'ont en effet clairement pas été à la hauteur de ce que les supporters des Léoprards sont en droit d'attendre d'un joueur de cet acabit. Dès lors, il n'est pas étonnant qu'il existe un immense fossé entre les statistiques de l'attaquant en club et ses stats en sélection.

Un but en 4 matches officiels

Auteur de 19 buts et 8 passes décisives en 34 matches de Ligue 1 avec les Verts, Aubameyang n'a toujours pas trouvé le chemin des filets avec les Panthères en 2013. Pis, il n'a inscrit qu'une seule réalisation en match officiel avec le Gabon depuis la fin d'une CAN 2012 pourtant réussie (3 buts marqués et une place de quart de finaliste). Généralement laissé au repos, l'attaquant de 23 ans n'a pas pris part aux différents matches amicaux disputés par sa sélection depuis un an. Des rencontres qui auraient pu permettre de voir son bilan individuel à la hausse.

Reste que la période de vaches maigres traversée par le numéro 9 en sélection n'est pas sans incidence sur les résultats des Panthères. Éliminé en barrage de la CAN 2013 face au Togo (1-1; 1-2) malgré l'unique réalisation d'Aubameyang en sélection depuis un an, le Gabon est également en difficulté dans les éliminatoires pour la Coupe du monde 2014. Déclarés perdants sur tapis vert face au Niger (3-0), sans Aubameyang, pour avoir aligné un joueur non éligible, les hommes de Paulo Duarte ont disputé les deux parties suivantes avec leur attaquant vedette. Malheureusement, le Stéphanois n'a pas su se montrer décisif. Aussi bien face au Burkina Faso -sans conséquence, victoire 1-0- que face au Congo (défaite 1-0), en mars dernier.

“Tant qu'on est pas éliminé…”

Par conséquent, à mi-parcours, le Gabon se retrouve dernier du groupe E et mal embarqué pour la suite des éliminatoires. Déjà absentes de la CAN 2013, les Panthères accusent 6 points de retard sur le leader congolais qu'elles recevront le 7 juin, avant d'accueillir le Niger une semaine plus tard. Par chance, la sélection pourra compter sur un Aubameyang plus motivé que jamais pour ces échéances.

Il faudra compter sur moi, mais aussi sur toute l’équipe. J’espère qu’on pourra faire le maximum pour aller chercher ces trois victoires qu’il nous faut. On n’a plus trop le choix de toute façon, il faut gagner les matches. Tant que mathématiquement on n’est pas éliminé, je sais qu’on est capable de renverser la vapeur” a assuré le Stéphanois en marge de la cérémonie de remise du Prix Marc-Vivien Foé. Avec un tel état d'esprit, les Panthères pourraient bien voir le Mondial 2014 se rapprocher. Et Aubameyang recevoir de nouveaux éloges présidentiels !

Aubameyang et le Gabon : peut mieux faire
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !