Le Ballon d’Or 2019 va rendre son verdict ce lundi et Sadio Mané, qui fait partie des grands favoris avec Lionel Messi et Virigil van Dijk, devrait au moins réussir à se frayer une place sur le podium. S’il y parvient, le Sénégalais de Liverpool sera seulement le 2e Africain de l’histoire à accomplir une telle prouesse !

En effet, jusque-là, seul George Weah a réussi à se hisser parmi les 3 premiers, c’était en 1995, l’année de son sacre. Par la suite, Didier Drogba, 4e en 2007 et Samuel Eto’o, 6e en 2006 et 5e en 2009, s’en sont rapprochés en vain. Idem plus récemment pour Riyad Mahrez, 7e en 2016, et Mohamed Salah, 6e en 2018. En espérant ne pas être déçu pour le Lion…

L’historique des Africains classés au Ballon France Football (d’après le recensement effectué par francefootball.fr*)

Nommés huit fois :

Didier Drogba (Côte d’Ivoire) : 17e en 2004, 14e en 2005, 8e en 2006, 4e en 2007, 21e en 2008, 9e en 2009, 9e en 2010, 8e en 2012.

Samuel Eto’o (Cameroun) : 15e en 2004, 10e en 2005, 6e en 2006, 30e en 2007, 17e en 2008, 5e en 2009, 12e en 2010, 8e en 2011.

Nommé cinq fois :

Yaya Touré (Côte d’Ivoire) : 28e en 2009, 12e en 2012, 12e en 2013, 14e en 2014, 12e en 2015.

Nommés deux fois :

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon) : 11e en 2016, 21e en 2017.

Michael Essien (Ghana) : 22e en 2005, 24e en 2007.

Nwankwo Kanu (Nigeria) : 11e en 1996, 23e en 1999.

Sadio Mané (Sénégal) : 23e en 2017, 22e en 2018.

George Weah (Liberia) : 1er en 1995, 12e en 1996.

Nommés une fois :

Emmanuel Adebayor (Togo) : 12e en 2008.

Papa Bouba Diop (Sénégal) : 21e en 2002.

El-Hadji Diouf (Sénégal) : 21e en 2002.

George Finidi (Nigeria) : 21e en 1995.

Asamoah Gyan (Ghana) : 18e en 2010.

Victor Ikpeba (Nigeria) : 32e en 1997.

Fred Kanouté (Mali) : 11e en 2007.

Riyad Mahrez : 7e en 2016.

Mohamed Salah (Egypte) : 6e en 2018.

Anthony Yeboah (Ghana) : 23e en 1995.

* Ne sont pris en compte que les joueurs qui ont récolté au moins une voix.