Au terme de plusieurs semaines d’attente, le Beijing Guoan a officialisé ce jeudi la signature de Cédric Bakambu. Probablement recruté pour 74 millions d’euros (le montant du transfert fait l’objet d’une clause de confidentialité), l’international congolais deviendrait à ce montant-là le joueur africain le plus cher de l’histoire.


C’est enfin officiel ! Annoncé au Beijing Guoan depuis début janvier, Cédric Bakambu a officiellement été présenté ce jeudi par la formation asiatique quelques heures après la clôture du mercato chinois. Beijing Guoan avait activé la clause libératoire (40 millions d’euros) de l’attaquant de 26 ans auprès de Villarreal dès le 17 janvier mais la finalisation a traîné car le club tentait d’éviter une taxe de près de 100% en négociant avec les autorités chinoises.

Finalement, à en croire Marca, cela n’a pas fonctionné et Beijing Guoan aurait donc dépensé 74 M€ pour l’international congolais qui deviendrait le joueur africain le plus cher de l’histoire ! A ce prix-là, l’ancien Sochalien devancerait le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, pour qui Arsenal a dépensé 63 millions d’euros cet hiver.

Un transfert avec une « clause de confidentialité« 

« Le processus de transfert lui-même a été très compliqué. Et puis il a fallu décrypter et assimiler les nouvelles règles de la fédération, pour savoir comment y répondre« , a expliqué Li Ming, le manager général de Beijing Guoan, en mentionnant « un arrangement approprié avec la fédération« , mais aussi une « clause de confidentialité » qui empêche de divulguer le montant exact de la transaction.

Engagé pour 4 ans, le Léopard bénéficiera d’un salaire annuel de 18 M€ brut. « Ce n’était pas facile de prendre cette décision (de venir). Car je faisais du bon travail avec Villarreal. Mais maintenant je suis ici avec ma nouvelle équipe et je ferai le maximum pour marquer autant de buts que possible« , a lancé le natif d’Ivry-sur-Seine durant sa conférence de présentation. Premier match pour Bakambu sous ses nouvelles couleurs dimanche contre Shandong Luneng à l’occasion de la 1ère journée du championnat chinois.