Emmenés par un Cheick Diabaté des grands soirs, auteur d’un doublé, les Girondins de Bordeaux se sont adjugés la quatrième Coupe de France de leur histoire en venant à bout d’Evian Thonon Gaillard (3-2) vendredi soir au stade de France. Cheick Diabaté a ouvert le score à la 39e au cours d’une première période pendant laquelle l’ETG a été inexistant. Mais, juste après la pause, le Malien a manqué un penalty qu’il avait lui-même provoqué (48e). Un raté qui aurait pu constituer le tournant du match. L’international ivoirien Yannick Sagbo égalisait en effet quelques minutes plus tard (51e). Dans la foulée, le Franco-Sénégalais Henri Saivet redonnait un avantage immédiat aux hommes de Francis Gillot (53e). Davantage remuants en seconde période , les Hauts-Savoyards profitaient d’une baisse de régime de leurs adversaires pour égaliser à nouveau par l’intermédiaire de l’Ivoirien Brice Dja Djedjé (70e). Mais il était écrit que cette rencontre serait celle de Cheick Diabaté. Le meilleur buteur de la CAN 2012 donna un avantage définitif aux siens à la 89e (sa dixième réalisation en neuf matches de rang) sur un ballon récupéré par l’international sénégalais Lamine Sané. Le club au Scapulaire, qui compte également dans ses rangs le Gabonais André Biyogo-Poko, le Malien Abdou Traoré et le Tunisien Fahid Ben Khalfallah sauve ainsi une pâle saison bouclée à la 7e place de Ligue 1.