Les Girondins de Bordeaux ne sont pas à la fête. Quatorzièmes de Ligue 1, les hommes de Francis Gillot n’ont plus gagné depuis fin août. Et, ce week-end, ils reçoivent Montpellier pour le compte de la 9e journée. Cheick Diabaté, l’attaquant malien de Bordeaux, n’a pas le choix. « Bordeaux, c’est mon deuxième pays après le Mali ! Mais mon père, qui regarde les matches depuis là-bas, m’a prévenu : « Si vous ne gagnez pas, je ne veux plus te voir au Mali ! » Comme c’est un papa africain et que je ne peux pas répondre autre chose, je lui ai dit oui !, a-t-il affirmé dans les colonnes de Sud-Ouest. On ne peut pas rester en Ligue 1 si on ne gagne pas de match ! On n’en parle pas entre nous pour le moment. Ce qu’on doit faire, c’est se battre par respect pour le club où tout est organisé pour nous aider. On s’est parlé entre nous. On veut que ça s’arrête !«