Burkina Faso : deux des agresseurs d’Alain Traoré arrêtés

Victime d'un car-jacking le 27 décembre dernier, alors qu'il était en vacances au Burkina Faso pour les fêtes de fin d'année, Alain Traoré a vu deux de ses assaillants être interpellés par les forces de l'ordre.


Alain Traoré peut avoir le sourire, les recherches des policiers burkinabés ont porté leurs fruits. En vacances au Burkina Faso à la fin du mois de décembre, le Lorientais avait été victime d’un car-jacking. En route pour sa ville natale de Bobo-Dioulasso, le milieu de terrain avait été stoppé par une dizaine d’hommes armés avant d'être détroussé de près de 5 millions de francs CFA (soit environ 7 600 euros).

Une mésaventure partagée les voyageurs d'un car de transport en commun, victimes de la fureur des voleurs qui ont fait main basse sur 200 mille francs CFA (300 euros environ), mais également par le député UDC genevois Christo Ivanov qui se trouvait quelques instants plus tôt sur le même axe.

Egalement en vacances avec sa femme et sa fille, le dirigeant politique a même été blessé par balle au niveau du bras. Ce qui a fait jouer la machine diplomatique afin de retrouver les agresseurs. Chose faite, du moins en partie, puisque deux des assaillants ont fini par être retrouvés. Localisés grâce au téléphone portable d'Alain Traoré qu'ils avaient toujours en leur possession, ils ont ensuite été cueillis par la police.

A peine âgés d'une vingtaine d'années, les deux hommes sont toujours entendus par les autorités locales qui vont désormais s'atteler à tenter de retrouver les fugitifs toujours dans la nature. De son côté, le député Christo Ivanov doit encore se faire opérer car ses plaies au bras se sont infectées à cause des résidus de plomb. Mais il compte tout de même retourner au Burkina Faso où il travaille avec deux ONG dans le cadre de son projet de construction d'une école aux environs de Ouagadougou.

Avatar photo
Mansour Loum