Seul sélectionneur déjà aux commandes lors de la CAN 2013 à être toujours en place pour l’édition 2015, Paul Put, qui dirige le Burkina Faso, se veut « réaliste » sur le potentiel de son groupe, finaliste de la dernière CAN. « En 2013, Charles Kaboré jouait à Marseille ; Bakary Koné était titulaire à Lyon ; Alain Traoré jouait régulièrement à Lorient ; Jonathan Pitroipa était titulaire à Rennes. Maintenant, Kaboré est en Russie, Pitroipa au Qatar, Traoré a eu beaucoup de blessures…« , fait remarquer le technicien belge, interrogé par RFI. « Personnellement, je n’ai pas compris. Après la CAN 2013, j’ai pensé que tous les joueurs allaient trouver de bons clubs. Mais c’est un petit peu le contraire qui est arrivé malheureusement« , regrette-t-il.

Pour lui, la force des Etalons réside désormais dans le collectif : »on va travailler sur le mental et l’unité, pour compenser et avoir un bon résultat. En tout cas, on va tout faire pour défendre notre titre de vice-champion, pour prouver que le parcours de 2013 n’était pas un hasard, et rentrer au pays la tête haute. Notre force, c’est la collectivité et la volonté. Mais il faut aussi mettre les joueurs en confiance. Si on y arrive, on peut faire un bon tournoi.«