Burundi: Amrouche y croit encore

Battu par le Lesotho (1-0) à l'aller, le Burundi devra s'imposer chez lui, au retour, pour se rapprocher de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Le sélectionneur des Hirondelles, Adel Amrouche, est confiant. “Le Lesotho est une bonne équipe qui a fait des progrès sur le plan technique. En outre il ne faut pas oublier qu'ils jouaient à domicile. Nous, nous avons fait notre jeu en respectant l'adversaire et sans nous affoler, nous avons eu quelques occasions de marquer mais la finition n'a pas été bonne. C'est cela le football, a expliqué le technicien belgo-algérien. Il n'y a pas des joueurs extraordinaires dans une équipe. Le plus important c'est l'esprit du groupe et le travail que tout un chacun peut donner au sein de l'équipe. Les joueurs en question ont reconnu leur faute et demandé pardon. En accord commun avec le comité exécutif de la fédération et la demande des différents supporteurs, ces joueurs seront de la partie pour ce match retour. Les gens doivent par ailleurs savoir que ce n'est pas parce que nous avons perdu au Lesotho mais parce qu'ils ont reconnu leur faute. J'espère que ce sera aussi une leçon pour les autres joueurs. Nous n'avons pas des calculs ou d'observations à faire, nous devons absolument marquer des buts pour pouvoir nous qualifier pour le second tour. Nous jouons à domicile, le public sera avec nous et nous ferons tout pour arracher la victoire sans toutefois négliger l'adversaire.

Burundi: Amrouche y croit encore
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.