Battu par El-Hilal (1-0) en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Club Africain va devoir s’imposer, au retour, face au club soudanais. Kaïs Al Yaâkoubi, le technicien tunisien, y croit. « Un but de retard n’est pas un handicap insurmontable. Les Soudanais ont été les maîtres au milieu mais la pression de mes joueurs les a obligés à envoyer de longues balles devant ce qui n’a pas contribué à surprendre mes défenseurs. Je suis content de mes joueurs qui ont été très appliqués et qui ont parfaitement exécuté ce que je leur avais demandé de faire. Je leur dis bravo à tous, a-t-il assuré sur le site de la CAF. Mes joueurs ont fait preuve de beaucoup de discipline là où il en fallait pour s’interposer devant les attaques d’El Hilal. Le milieu et la défense ont un grand rôle dans cette très courte défaite. Il nous a manqué un petit quelque chose devant, dans la dernière passe, pour marquer nous aussi. Je crois qu’au moment crucial on a un peu manqué de concentration. On a aussi parfois perdu le ballon un peu vite ce qui nous a demandé plus de courses pour nous replacer et, sous cette chaleur, il y avait de quoi épuiser les énergies les plus remontées. Le Club Africain n’a pas pour réputation de transiger à la maison. Nous allons gagner, un point c’est tout. Attention nous ne cherchons surtout pas à minimiser la qualité d’El Hilal qui est un adversaire très respectable.«