Vers un nouveau boulevard pour maintenir Issa Hayatou à la tête de la Confédération africaine de football ? Réélu pour un septième mandat de quatre ans en 2012, le Camerounais de 68 ans approche de la barrière fatidique des 70 ans. Celle qui, une fois atteinte, oblige tout dirigeant de la CAF à démissionner, comme le stipulent les règlements de l’instance dirigeante du football africain. Mais, comme en 2012, où une modification du règlement avait permis d’écarter Jacques Anouma, son principal concurrent, Issa Hayatou tente de revoir les règles pour prolonger son règne débuté en 1988. D’après Kickoff, il aurait soumis une proposition visant à abolir la limite d’âge. Le texte va être présenté lors du prochain Congrès de la CAF, prévu le 7 et 8 avril prochains.