Même si le sélectionneur du Cameroun Hugo Broos a joué la carte de l’apaisement après son grand déballage de Bruxelles sur « l’amateurisme » de la Fédération camerounaise (Fecafoot), une enquête est bien en cours. Le site Camfoot révèle ainsi que plusieurs responsables ont été auditionnés par la police judiciaire de Yaoundé cette semaine afin que lumière soit faite sur les dysfonctionnements au sein de la Tanière.

Mardi, le technicien belge, le président de la Fecafoot Tombi A Roko, le controversé coordonnateur général des équipes nationales André Nguidjol Nlend ou encore le Team manager Alphonse Tchami ont notamment été entendus. Mercredi, cela a été au tour des responsables du ministère des Sports présents lors du rassemblement à Bruxelles d’être questionnés. Rien n’a filtré des auditions, mais il apparaît évident que l’Etat veut des sanctions.