Avec seulement quatre points en trois matches, le Cameroun est quatrième de son groupe des éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des Nations 2012, à cinq points du Sénégal. Aurélien Chedjou, le défenseur international du LOSC, est conscient de la tâche qui attend les Lions Indomptables. « C’est simple, on sait qu’il faut qu’on gagne les trois matches à venir et on espère les gagner. Après, on attendra de voir ce que font les autres. C’est vrai que la sélection camerounaise vit des moments difficiles, c’est aussi dû au fait que la génération Rigobert Song est en train de disparaitre et que les jeunes reprennent les choses en main. Qui dit reconstruction dit quelques petites défaillances, à gauche à droite. A nous de redorer le blason camerounais à travers les matchs à venir, à commencer par le match contre le Sénégal à Yaoundé. On sait que notre public nous attendra et sera derrière nous. On a grillé tous nos jokers, on n’a plus le droit de faire un faux pas, a-t-il assuré à RFI. Je n’imagine pas une Coupe d’Afrique sans le Cameroun. Sans manquer de respect aux nations comme le Botswana ou le Lesotho, quand ils n’y participent pas, c’est normal. Mais le Cameroun, c’est une grosse catastrophe. Parce que, en plus de ça, en Angola et en Afrique du Sud nous sommes passés à côté de compétitions où on avait le groupe pour faire autre chose. Donc en ce moment j’ai le costume LOSC mais j’ai une petite pensée pour le Cameroun quand même, parce que je n’imagine pas mon pays participer à la Coupe d’Afrique, surtout à côté, au Gabon. Si on se qualifie, on sait qu’il y aura une grosse communauté camerounaise pour nous soutenir. On se doit de donner le maximum pour se qualifier.«