Dans la tourmente après sa Coupe du monde 2014 complètement ratée mais aussi des accusations de match truqué face à la Croatie, la sélection camerounaises a vu la FIFA voler à son secours. L’instance, par l’intermédiaire du directeur des affaires relatives aux questions de sécurité, Ralf Mutschke, a fait par de ses sérieux doutes au sujets de ces soupçons lancés par le média allemand Der Spiegel, sans réelle preuve. Le dirigeant a également assuré que la rencontre a été surveillée et qu’aucun fait marquant ne pouvait faire penser à une forme d’arrangement.