Pour tenter de sortir de l’énimème crise qui secoue la Fédération camerounaise (Fécafoot), la FIFA a décidé de reconduire le comité de normalisation, en place depuis juillet 2013, pour un troisième mandat, jusqu’au 20 mars prochain. Celui-ci était censé rendre son tablier mercredi avec l’élection du président de la Fécafoot. Mais une décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) intervenue la semaine dernière a tout changé. L’instance de Lausanne a donné gain de cause au Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC) qui considère les nouveaux statuts de la Fécafoot comme non-conformes. Il semble donc que le texte doive être réécrit. Pour l’instant, la FIFA se donne le temps de la réflexion avant la tenue de son comité exécutif prévu les 19 et 20 mars.