Cameroun : le TAS saisi dans l’affaire du staff !

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a été saisi contre la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) dans l’imbroglio autour du staff technique des Lions Indomptables.

Dans un communiqué rendu public dimanche, l’association des clubs de football amateur du Cameroun (ACFAC) a annoncé sa décision de saisir le TAS ce lundi. L’ACFAC a en effet indexé ce qu’elle juge être une incompétence de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA). Cette dernière a selon elle violé l’article 19 alinéa 5 de son règlement de procédure.

“Le délai pour saisir la Chambre en arbitrage est de trente (30) jours, sous peine de forclusion, à compter de la notification soit du procès-verbal de non conciliation, soit de conciliation totale ou partielle, issu de la procédure de conciliation devant la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage”, stipule ledit article.

La CCA jugée incompétente

Le 21 mai dernier, la CCA avait satisfait à la demande de l’ACFAC, en suspendant provisoirement le staff nommé par Samuel Eto’o et la Fécafoot, mais en intimant la plaignante de procéder à une saisine en extrême urgence dans un délai de 24 heures. Ce qui est d’autre part épinglé comme une entorse à l’article 96 de la loi n°2018/014 du 11 juillet 2018 portant organisation et promotion des activités physiques et sportives au Cameroun.

Par conséquent, l’AFAC, par le biais du club de Djiko Fc, “a demandé à la CCA de se déclarer incompétente pour procéder à l’arbitrage sans l’accord de toutes les parties”, indique ainsi le communiqué dominical. “Comme la loi leur en donne le droit, les clubs de l’ACFAC ont décidé de ne pas se soumettre à l’arbitrage de la CCA et ont donc choisi l’arbitrage du TAS qui sera saisi dès ce lundi 27 mai”, peut-on lire au préalable. Voici qui devrait attiser le feu à la carapace de la Fécafoot.

En attendant, cette récusation a pour effet… d'annuler temporairement la suspension du staff estampillé Eto’o, lequel a d’ailleurs envoyé une convocation aux joueurs parallèlement à celle choisie par le ministère des Sports, en vue des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 en juin. Le micmac continue !

Cameroun : le TAS saisi dans l’affaire du staff !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.