Considéré comme le grand responsable du Bruxellesgate, en référence à la sortie du sélectionneur Hugo Broos qui s’était plaint de l’amateurisme de la Fédération camerounaise, André Nguidjol n’aura pas survécu à la tempête. Coordonnateur des sélections nationales du Cameroun depuis 2015, le dirigeant a été limogé mardi malgré ses soutiens en haut lieu. Deuxième vice-président du Comité exécutif de la Fédération (Fecafoot), Luc Koa a été désigné par l’instance pour le remplacer.