La Confédération camerounaise de football confirme avoir reçu des réserves de la Fédération nigériane de football (NFF) qui remet en cause le genre d’une joueuse équato-guinéenne lors de la finale de la septième édition de la CAN féminine disputée du 31 octobre au 14 novembre en Afrique du Sud. Les réserves ont été enregistrées et transmises à la Commission compétente, en l’occurrence celle chargée de la médecine sportive pour suivi et enquête. La CAF fournira des informations sur l’évolution de la situation.