Le Sénégal, l’un des gros outsiders de la CAN 2012, va devoir assumer son statut. Mais avec un groupe a priori à sa portée (Guinée équatoriale, Libye, Zambie), les Lions devraient pouvoir entame la compétition tranquillement. Mais les matches de préparation n’ont pas forcément été rassurants.


Décevant en 2008, absent en 2010, le Sénégal retrouve la Coupe d’Afrique des Nations avec une certaine ambition. 2012 pourrait bien être l’année des Lions d’Amara Traoré.

Il faut dire que le Sénégal dispose d’un des plus beau effectif du plateau qui semble, sur le papier, capable de rivaliser avec la génération dorée de 2002. Jugez du peu: Mamadou Niang, Moussa Sow, Demba Ba, Papiss Cissé, Kader Mangane, Bouna Coundoul, Souleymane Diawara, Armand Traoré, Issiar Dia… Bref, du beau monde à (presque) tous les étages. Seul bémol: l’absence d’un véritable milieu de terrain créatif. Les matches amicaux face à la Guinée (4-1) puis face au Soudan (1-0) et au Kenya (1-0) ont démontré la puissance de feu des Lions. Mais également leurs lacunes dans la créativité. « Contre le Soudan, il y a eu beaucoup trop de déchet technique, notamment dans la transmission du ballon, il va falloir les corriger« , estimait Niang, le capitaine d’une équipe qui peine dans la transmission.

Mieux qu’en 2002?

Amara Traoré, le sélectionneur, lui veut positiver. « Une équipe qui veut gagner la CAN, il ne faut pas qu’elle soit prête tout de suite. On doit monter en puissance match par match, en gérant bien les matches. Avec les matches couperets, on n’aura plus d’excuse. On a beaucoup travaillé la maîtrise, il faut qu’on retrouve notre efficacité offensive. Nous aurons à Bata des équipes regroupées derrière où il faut beaucoup de mouvements et passer par les côté« , rassure l’ancien attaquant. Et démarrer en douceur, c’est justement ce qui devrait attendre l’un des outsiders de cette CAN 2012.

En effet, avec un groupe composé de la Guinée équatoriale, de la Libye et de la Zambie, la première place semble promise aux Lions. Mais attention: les éliminatoires ont prouvé que les petites équipes n’avaient plus l’intention de se laisser marcher dessus. Avec les Chipolopolo zambiens, les Sénégalais disposent d’un adversaire aussi joueur que technique, quart de finaliste de l’édition angolaise. Si la Guinée équatoriale, pays hôte de la compétition s’appuiera plus sur le soutien de son public que sur son effectif cosmopolite, la Libye reste la grande inconnue. Malgré la révolution qui a ravagé le pays, les Verts ont validé leur billet avec une équipe de bric et de broc qui a disputé tous ses matches à domicile… à l’extérieur. De quoi faire trembler les Lions sénégalais?

 GROUPE A (à Bata et Malabo) : Guinée équatoriale, Libye, Sénégal, Zambie

Rencontre Date et heure Résultat
Guinée équatoriale-Libye 21 janvier 2012, 19h30
Sénégal-Zambie 21 janvier 2012, 22h
Libye-Zambie 25 janvier 2012, 17h
Guinée équatoriale-Sénégal 25 janvier 2012, 20h00
Libye-Sénégal 29 janvier 2012, 19h00
Guinée équatoriale-Zambie 29 janvier 2012, 19h00