CAN 2013 : le Nigeria scalpe la Côte d’Ivoire

Dimanche soir à Rustenburg, la Côte d’Ivoire a dit adieu à ses rêves de titre en s’inclinant face au Nigeria lors des quarts de finale de la compétition (1-2). Mis à mal par les Super Eagles, les Eléphants ont encaissé le premier but de la partie par l’intermédiaire de Emenike (43e), avant de revenir dans le match sur une égalisation de Tioté (50e). C’est finalement Mba (78e), sur une frappe déviée, qui va donner la victoire aux siens.


De notre envoyé spécial au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg

Coup de tonnerre sur les Ivoiriens au Royal Bafokeng Stadium ! Après l'Afrique du Sud la veille, c'est la Côte d'ivoire qui a quitté la CAN 2013, tombée les armes à la main face à une très séduisante équipe du Nigeria (1-2). Pourtant, ce sont lees Ivoiriens qui entraient le mieux dans la partie et prenaient le jeu à leur compte au milieu du terrain. Mais pas de quoi inquiéter pour autant les Super Eagles bien en place. C'est même le Nigeria qui se procurait la première occasion chaude, sur une frappe enroulée de Moses, repoussée par Barry (9e). Une alerte pour Sabri Lamouchi et ses hommes, qui voyait ensuite Ideye être stoppé au dernier moment par Bamba, venu lui couper la trajectoire (12e). Les débats s'équilibraient et les hommes de Stephen Keshi prenaient l'ascendant en se montrant menaçants sur les coups de pieds arrêtés.

Le missile de Emenike

Côté ivoirien, seul Tioté faisait se lever les supporters d'une tentative lointaine (23e), mais au-dessus. Gênés par la vitesse des Nigérians, les Eléphants même chanceux sur un contre après une perte de balle, lorsque Emenike, seul mais excentré devant Barry ne trouvait pas le cadre (27e). Pas de quoi rassurer Lamouchi, dubitatif dans sa zone technique. La volée de Drogba, de peu à côté n'avait pas de quoi le rassurer et à juste titre. A force de laisser le Nigeria jouer, la punition allait arriver. Sur un coup franc surpuissant d'Emenike, Barry se trouait et voyait le cuir finir sa course au fond des filets (0-1, 43e).

Menés à la pause, les Ivoiriens visiblement bousculés par leur sélectionneur se montraient enfin dangereux et c'est Kalou qui allumait la première mèche d'entrée (46e), sans réussite. Les Eléphants pressaient plus haut et sur un coup franc obtenu et tiré par Drogba à l'entrée de la surface, Tioté était seul au second poteau pour ajuster Enyema (1-1, 50e). Une égalisation qui galvanisait les Ivoiriens, lancés sur les buts de Nigérians qui ne cédaient pas. Ideye avait la balle du 2-1 après un corner, mais Barry se rattrapait parfaitement de son erreur sur le but (66e).

Nouvel échec pour les Ivoiriens

Dans la foulée, Yaya Touré lui répondait sur une frappe à l'entrée de la surface de réparation, repoussé par un Enyema vigilant (68e). Deux occasions qui avaient le mérite de chauffer un peu plus le public et surtout annoncer une fin de match indécise. Dominateurs dans le jeu, les Ivoiriens se faisaient finalement cueillir sur un contre assassin. Parti de sa moitié de terrain, Mba plaçait une accélération fulgurante pour déposer tous ses adversaires et était heureux de voir sa frappe contrée par Bamba venir lober un Barry impuissant sur le coup (1-2, 78e). Une réalisation cruelle qui venait sceller le sort des Ivoiriens dans cette CAN 2013.

Encore annoncés comme les grands favoris, les Eléphants se sont une nouvelle fois effondrés en cours de route et ne se seront pas sacrés. Une habitude depuis le titre de 1992 remporté au Sénégal. Les hommes de Sabri Lamouchi quittent l'Afrique du Sud sur un nouvel échec et c'est toute une génération qui a sans doute fait une croix définitive sur tout espoir de titre continental. En revanche, du côté des Super Eagles, c'est une place en finale face au Mali qu'il va falloir aller chercher mercredi à Durban. La nuit promet d'être longue du côté des supporters.

Le film du match

 Les compositions de départ

Le onze ivoirien : Barry – Eboue, Bamba, Zokora, Tiéné – Tioté, Yaya Touré, Romaric – Kalou, Drogba, Gervinho.

Le onze nigérian : Enyema – Ambrose, Oboabona, Omeuro, Echiejile – Mikel, Onazi, Moses, Mba – Ideye, Emenike.

Avatar photo
Mansour Loum