Après la stupeur, la Fédération ghanéenne (GFA) réclame des sanctions. Alors que ses supporters ont été ciblés par des projectiles lancés par des « fans » équato-guinéens lors de Ghana-Guinée Equatoriale (3-0), provoquant cinq blessés légers, une interruption du match pendant une demi-heure et l’évacuation des tribunes, la GFA a réagi par la voix de son président Kwesi Nyantakyi. « Il est dommage que ce nuage sombre éclipse notre succès, et nous avons vraiment besoin de voir la CAF agir avec fermeté« , exhorte le dirigeant, également membre de l’instance dirigeante du football africain. « Ce genre de comportement est tout simplement inacceptable« , condamne-t-il.

Un message qui n’a pas été entendu par la CAF, l’instance condamnant la Guinée Equatoriale à une amende de 100 000 dollars, accompagnée d’un match à huis clos avec sursis.