Président de la Fédération congolaise de football et membre du comité exécutif de la CAF, Constant Omari affirme qu’il « n’est pas question de reporter » la CAN 2015. Après avoir renoncé à organiser la compétition en janvier prochain par peur du virus Ebola, le Maroc espère toujours négocier avec la CAF en vue d’un report. « Imaginez un seul instant que nous reportions cette compétition : quelles seraient les conséquences financières pour la CAF et les effets collatéraux sur ses partenaires commerciaux ou vis-à-vis du calendrier international ?« , s’interroge le dirigeant sur les ondes de RFI. « En fonction de l’état des lieux présenté par le secrétariat général de la CAF, nous allons prendre la décision qui s’impose. Le Comité exécutif pourra donc statuer en toute responsabilité et prendre les décisions nécessaires (le 11 novembre, Ndlr) pour l’évolution et le développement du football africain« . Pour Omari, l’hypothèse d’un report est toutefois peu envisageable : « A Alger (le 2 novembre), nous avons évalué toute la situation et tous les risques possibles. Je ne vois pas pourquoi je changerais d’avis au bout d’une semaine, si nous sommes déjà arrivés à la conclusion qu’il ne faut pas reporter la compétition…«