Contre le cours du jeu, un Cameroun ultra-réaliste s’est imposé 1-0 à Nouakchott contre la Mauritanie ce vendredi à l’occasion de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017. Sauvés par une inspiration géniale d’Edgar Salli, les Lions Indomptables se qualifient ainsi pour la phase finale !


Bousculé tout au long du match par une Mauritanie surmotivée, le Cameroun est tout de même parvenu à s’imposer 1-0 à Nouakchott ce vendredi à l’occasion de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017. Avec ce succès, les Lions Indomptables valident leur billet pour la phase finale de la compétition et rejoignent le Maroc et l’Algérie !

Si cette rencontre à enjeux s’est d’emblée révélée fermée et équilibrée, les hommes de Corentin Martins ont néanmoins montré rapidement qu’ils étaient les plus incisifs, Diakhité posant notamment de gros problèmes à Bedimo dans son couloir gauche. Pourtant, à part un sauvetage in extremis de Chedjou, les occasions se faisaient rares. Et comme souvent dans ces cas-là, la lumière a jailli d’une individualité. A la retombée d’un coup-franc juste devant la surface, Edgar Salli décochait un coup de canon qui terminait sa course dans la lucarne d’un Souleymane trop court (0-1, 29e).


La demi-volée d'Edgar Salli – Mauritanie vs… par afrikfoot

A la suite de cette ouverture du score contre le cours du jeu, la Mauritanie se découvrait un peu plus et le Cameroun bénéficiait d’espaces, Toko-Ekambi obligeant notamment Souleymane à détourner sa frappe. Mais c’est bien la réaction mauritanienne qui était la plus proche de faire mouche. Malheureusement pour les locaux, Ondoa s’imposait dans les airs, puis la frappe sèche du défenseur central Abdoul Ba, venu aux avant-postes, trouvait le poteau du portier camerounais !

Ondoa encore infranchissable !

Au retour des vestiaires, on retrouvait la physionomie du début de match, avec une partie très fermée et un Cameroun qui colmatait mieux les brèches qu’avant la pause. Mais la défense des Lions ne respirait pas la sérénité en l’absence de Nkoulou. Sur un coup de pied arrêté, le géant Ba bénéficiait d’une nouvelle énorme occasion, mais Ondoa, déjà impérial face à la France (2-3) lundi, bondissait pour repousser sa tête d’une superbe claquette. Le sort semblait vraiment s’acharner sur les Mourabitounes lorsque Diaw perdait les pédales en adressant un coup de poing à Toko-Ekambi, récoltant logiquement un carton rouge (69e).

Malgré quelques nouvelles possibilités, dont une parade au sol d’Ondoa devant Bagili, les Mauritaniens n’y arrivaient pas. Sur le banc, le sélectionneur camerounais Hugo Broos semblait tenter de gagner du temps en se plaignant d’un projectile qu’il aurait reçu en provenance des tribunes. Comme à l’aller, les Lions Indomptables ont souffert et comme à l’aller, ils s’imposent donc sur la plus petite des marges face à un adversaire qui méritait sans doute mieux, mais c’est bien le Cameroun, même sans briller, qui ira à la CAN 2017. Les locaux n’ont plus qu’un espoir : terminer parmi les deux meilleurs deuxièmes tous groupes confondus…

 Les composition de départ :

Cameroun : Ondoa – Oyongo, Chedjou, Teikeu, Bedimo – Salli, Enoh, Siani, Toko – Aboubakar, Zoua.

Mauritanie : Souleymane – Diaw, Abdoul Ba, Oumar Ndiaye, Abeid – Dellah, Khassa Camara, Denne – Diakhité, Bagili, Bessam.