Vainqueur de la Tunisie (2-0) dimanche, le Sénégal a l’occasion de valider en premier son billet pour les quarts de finale de la CAN 2017 s’il bat le Zimbabwe ce jeudi à 19h GMT (20h Paris) à Franceville lors de la 2e journée.


Incapable de franchir le premier tour d’une CAN depuis 2006, le Sénégal a l’occasion de briser la malédiction ce jeudi à 19h GMT (20h Paris) à Franceville à l’occasion de la 2e journée du groupe B de la CAN 2017. Vainqueurs réalistes mais pas flamboyants de la Tunisie (2-0) dimanche, les Lions de la Teranga ont pour ce faire besoin de décrocher les trois points face au Zimbabwe. L’occasion peut-être aussi de montrer un jeu plus séduisant. « Ma philosophie est de préparer l’équipe en fonction du style de jeu de l’adversaire. Mais nous sommes le Sénégal. Nous avons la qualité pour nous imposer et imposer notre jeu et on va prouver notre valeur« , a glissé le sélectionneur Aliou Cissé mercredi en conférence de presse.

Mais la méfiance reste de mise. D’abord parce que les Lions sont prévenus. Il y a deux ans, ils avaient toutes les cartes en main pour rejoindre les quarts après leur victoire inaugurale face au Ghana (2-1). Mais le coaching incompréhensible du sélectionneur d’alors, Alain Giresse, qui avait procédé à cinq changements dans le onze aligné face à l’Afrique du Sud (1-1) lors du 2e match avait plombé les Sénégalais, à nouveau restés à quai.

Le Zimbabwe sans complexe

Autre raison pour ne pas crier victoire : la belle performance des Warriors dimanche contre l’Algérie (2-2). « Personnellement, je n’ai pas été surpris par la performance du Zimbabwe contre l’Algérie, car je connais très bien leur équipe. Ils sont forts, mentalement, physiquement et techniquement, et ont sorti de bonnes équipes pour décrocher leur qualification pour ce tournoi« , a souligné Cissé, prêt à affronter un adversaire décomplexé.

« Nous avons fait le job contre l’Algérie et nous comptons bien nous inscrire dans le prolongement de notre première prestation. Nous sommes animés du désir de montrer que nous sommes encore capables de mieux« , a affirmé le sélectionneur Callisto Pasuwa devant la presse. « Contre le Sénégal, nous devrons être courageux, agressifs et jouer notre football. Nous devons tenir le ballon pour aller menacer leur défense. Nous devons faire mieux et prouver que nous avons bien notre place dans cette CAN, ce dont beaucoup doutaient. » Aux Lions d’éviter la sortie de route.