Pays-hôte de la CAN 2019, le Cameroun accuse des retards dans la réalisation des infrastructures. Et le passage de 16 à 24 qualifiés entériné le mois dernier par la CAF n’a rien arrangé. D’ailleurs, le président de l’instance panafricaine, Ahmad Ahmad, a profité d’une visite au Burkina Faso pour envoyer un message au pays des Lions Indomptables.

« Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt« , a lancé le Malgache face à la presse. Autant dire que la visite d’inspection prévue à partir du 20 août s’annonce déterminante. « Nous avons décidé que désormais ce ne sont plus les membres du comité exécutif qui vont inspecter les pays retenus pour l’organisation de la CAN. Ce sont désormais des experts qui le feront et la CAF statue au regard des résultats. Pour ce qui concerne le Cameroun, nous allons envoyer les experts et on décidera à l’issue de leur mission d’inspection« , a ajouté le dirigeant. De leur côté, les autorités camerounaises multiplient les messages rassurants