S’estimant lésées par l’absence de sanctions sportives à l’égard du Cameroun malgré le retrait de l’organisation de la CAN 2019 au pays des Lions Indomptables, les Comores ont saisi le TAS en demandant sa disqualification des éliminatoires.


Les Comores ont mis leur menace à exécution ! En colère contre la décision de la Confédération africaine de football (CAF) qui a décidé de ne pas disqualifier le Cameroun des éliminatoires de la CAN 2019 malgré la perte de son statut de pays-hôte, les Cœlacanthes ont saisi le Tribunal arbitral du Sport (TAS). L’annonce a été faite ce mardi matin sur Twitter par le manager général de la sélection des Comores, Ben Amir Saadi.

La sélection insulaire comptait effectuer cette démarche depuis plusieurs semaines mais elle a dû se confronter à des moyens financiers limités qui l’ont d’abord freinée. Les Comores réclament l’application de l’article 92 du règlement de la CAN, qui prévoit dans un cas de retrait comme celui-ci une amende et une suspension pour deux éditions.

En l’état actuel des choses, le Cameroun et les Comores se disputeront la qualification sur le terrain en mars prochain à Yaoundé lors de la dernière journée des qualifications. Si les Lions Indomptables ne perdent pas, ils valideront leur billet pour la phase finale. A moins qu’une décision du TAS ne remette tout en cause d’ici-là !

 Le classement du groupe B des éliminatoires : Maroc 10 points (qualifié), Cameroun 8 pts, Comores 5 pts, Malawi 4 pts

 L’article 92 du règlement de la CAN

cafrg.jpg


cafrg.jpg