Pas d’embûche pour l’Algérie ! Alors que les deux autres sélections auteures d’un sans-faute en phase de groupes, le Maroc et l’Egypte, ont été éliminées dès les 8es de finale de la CAN 2019, les Fennecs ont évité le piège en disposant 3-0 de la Guinée ce dimanche au Caire. Rapidement en tête et jamais vraiment inquiétés, les hommes de Djamel Belmadi confirment, eux qui n’ont toujours pas encaissé le moindre but durant cette CAN. En quarts, ils affronteront jeudi le vainqueur de Mali-Côte d’Ivoire (le mach se joue lundi).

Dans les premières minutes, le Syli National empêchait pourtant le jeu algérien de se développer avec un pressing haut. Mis sous pression suite à une passe dangereuse de Bennacer, le gardien M’Bolhi s’en sortait au prix d’un dribble risqué. Mais les Guinéens ne pouvaient pas poursuivre à ce rythme et le réveil algérien se faisait rapidement sentir. Trouvé en plein cœur de la surface sur une merveille d’ouverture de Guedioura et aidé par une intervention ratée de Seka, Bounedjah disposait d’abord d’une balle de but, mais il expédiait sa tentative au-dessus. Puis le gardien Koné repoussait le ciseau de Bensebaini dans la foulée.

Ounas enchaîne !

Les Algériens insistaient et, sur une touche rapidement jouée, Belaïli profitait d’un une-deux avec Bounedjah pour se défaire de Seka et s’en aller battre Koné dans un angle fermé (1-0, 24e). Après l’ouverture du score, le rythme retombait un peu, mais les Guinéens se montraient trop brouillons pour espérer revenir dans le match. Le danger se faisait en revanche un peu plus sentir au retour des vestiaires lorsque Mady Camara s’essayait à deux frappes lourdes, obligeant M’Bolhi à repousser tant bien que mal.

Paradoxalement, c’est au moment où les hommes de Paul Put commençaient à montrer le bout de leur nez que les Fennecs tuaient le match. Sur une nouvelle touche, Bennacer centrait pour Mahrez qui enchaînait superbement contrôle orienté pour mettre Issiaga Sylla dans le vent et frappe du gauche dans le petit filet opposé pour faire le break (2-0, 57e). La messe était dite et après un duel perdu par le Citizen face à Koné, Ounas, entré en jeu, profitait d’un centre d’Atal pour inscrire son 3e but de cette CAN en se jetant au second poteau (3-0, 82e).

Intensité, maîtrise, solidité, réalisme : plus les matchs passent et plus les Fennecs s’imposent comme les grands favoris de cette CAN. Mais méfiance car on ne peut pas dire que ce statut ait porté chance à ses différents propriétaires jusqu’à présent… De son côté, la Guinée, qui s’était qualifiée parmi les meilleurs 3es et qui était privée de Naby Keita, est tout simplement tombée sur plus forte qu’elle.

Le résumé du match en vidéo

Les compositions de départ :

Algérie : M’Bolhi – Atal, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Feghouli, Guedioura, Bennacer – Mahrez, Bounedjah, Belaili.

Guinée : Koné – Dyrestam, Falette, Séka, Issiaga Sylla – Amadou Diawara, Mady Camara, Ibrahima Cissé – Ibrahima Traoré, José Kanté, Yattara.

Les stats