Court vainqueur du Malawi (1-0) grâce à un exploit du Parisien Eric Maxim Choupo-Moting, le Cameroun a décroché sa première victoire de l’ère Clarence Seedorf ce vendredi à l’occasion de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2019. Facile vainqueur du Soudan du Sud (3-0) pour la première du nouveau sélectionneur Daniel Cousin, le Gabon décolle quant à lui enfin.



 Cameroun 1-0 Malawi

Nommé sélectionneur du Cameroun cet été, Clarence Seedorf a décroché son premier succès en venant à bout du Malawi (1-0) ce vendredi à Yaoundé à l’occasion de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2019. Sans briller dans le jeu, les Lions Indomptables doivent leur salut à un exploit personnel de leur capitaine, Eric Maxim Choupo-Moting.

Après des premières minutes assez brouillonnes, les champions d’Afrique en titre tentaient de mettre de la vitesse pour obtenir rapidement deux occasions mais le tir soudain de Choupo-Moting trouvait le petit filet. Lancé par le Parisien, Toko Ekambi butait ensuite sur le gardien adverse. Une fois passées ces deux opportunités, les Camerounais restaient en échec face au bloc adverse, se contentant d’une possession stérile et de quelques coups francs qui ne permettaient pas d’amener le danger.

Loin de rectifier le tir au retour des vestiaires, les Lions voyaient même leur adversaire se rebiffer. Finalement, au moment où on l’attendait le moins, c’est Choupo-Moting qui débloquait la situation d’un missile de l’extérieur de la surface (1-0, 63e) ! Ce but avait le mérite de libérer les locaux qui poussaient sous l’impulsion d’un bon Ntep, entré en jeu pour sa première cape, mais sans alourdir l’addition.

Les Camerounais tenteront de s’appuyer sur cette fin de match plus encourageante pour la manche retour mardi au Malawi. En attendant, qualifiés d’office pour la CAN en tant que pays-hôte, ils prennent provisoirement 4 points d’avance sur le Maroc, qui reçoit les Comores samedi, en tête du groupe B.

 Gabon 3-0 Soudan du Sud

Mal entré dans ces éliminatoires, le Gabon est reparti de l’avant en dominant le Soudan du Sud 3-0 à Libreville pour le premier match de son nouveau sélectionneur, Daniel Cousin. Dans cette partie à sens unique, l’addition aurait même dû être beaucoup plus salée avec davantage de réalisme.

Installées dans le camp adverse d’entrée, les Panthères avaient d’abord du mal à régler la mire et Aubameyang ne parvenait pas à reprendre un retourné de Lemina tandis que le centre de Poko était gâché par Missi. La délivrance intervenait finalement grâce à Bouanga, buteur d’un superbe enchaînement sombrero-reprise (1-0, 28e). Le Gabon continuait à faire cavalier seul mais la réussite fuyait Aubameyang, auteur de plusieurs ratés dans la surface, et Bouanga, dont le tir filait au-dessus.

Finalement, le Nîmois se consolait en frappant le corner du 2-0 conclu par le défenseur central Appindangoyé qui signait le break (2-0, 59e). En fin de partie, Bouanga, omniprésent, butait encore sur le gardien adverse mais le ballon rebondissait sur Hassan Martin, auteur d’un malheureux CSC (3-0, 88e). Avec 4 points, le Gabon revient provisoirement à la 2e place à hauteur du Burundi qui affronte le leader malien (6 points) dans la soirée. De son côté avec un zéro pointé, le Soudan du Sud est quasiment éliminé. Rendez-vous mardi à Juba pour la manche retour.