A 48 heures de son 8e de finale à la CAN 2019 vendredi face au Sénégal, l’Ouganda s’est payé sa crise des primes ! Alors que les Cranes ont refusé de s’entraîner mardi en mettant en avant leur qualification en 8es de finale pour demander une rallonge par rapport au montant négocié avant la compétition, Farouk Miya et ses coéquipiers ont remporté leur bras de fer et obtenu gain de cause.

Dans un communiqué publié mercredi soir, la Fédération ougandaise (FUFA), a annoncé qu’elle a débloqué une prime supplémentaire de 6 000 dollars pour chaque joueur «compte tenu de l’ampleur et de l’importance de l’événement du match des Cranes contre les Lions du Sénégal, des intérêts de la nation, du gouvernement, des sponsors et des supporters courageux».

Les joueurs ont repris l’entraînement dans la foulée à l’Arab Contractors Stadium du Caire mercredi soir. Une préparation tout de même loin d’être idéale à l’approche d’un rendez-vous aussi important…